Les jeunes de l’APARE découvrent le patrimoine et l’histoire de la Poudrerie

Depuis de nombreuses années, l’APARE (Association pour la Participation et l’Action Régionale) conduit des chantiers sur le parc de la Poudrerie, afin de réhabiliter le patrimoine bâti de la friche industrielle.

Encadrés par des professionnels qualifiés, des équipes de jeunes originaires du pourtour de la Méditerranée passent 3 semaines sur le site entre juillet et août afin de réaliser des travaux de réparation et de réhabilitation. Après l’ancienne chapelle du XIIè siècle (près de la Grand Halle) et les canaux d’évacuation de la zone des moulins à poudre noire, l’APARE s’engage à présent dans un nouveau programme de réhabilitation de plusieurs années sur cette zone.

Afin d’apporter de précieuses informations aux jeunes du chantier sur un site qu’ils découvrent à l’occasion de leur mission, ID Méditerranée et le Conservatoire du Littoral (propriétaire des lieux et maître d’ouvrage des chantiers) ont rencontré l’équipe en place cet été.

Ainsi, mardi 15 juillet, Nathalie Raymond, Secrétaire d’ID Méditerranée et Carole Koch, responsable du Projet Poudrerie ainsi que Corinne Guintini, Chargée de mission du Conservatoire du Littoral, ont passé une partie de l’après-midi avec les jeunes.

Carole Koch et Corinne Guintini avec les 12 jeunes du chantier

Carole Koch et Corinne Guintini avec les 12 jeunes du chantier, dans la Grande Halle, espace d’exposition transformé en salle de projection pour l’occasion

Après une présentation des principaux acteurs du site (Conservatoire du Littoral, SIANPOU, réseau associatif), le film documentaire « Histoire(s) de la Poudrerie » réalisé en 2013 par ID Méditerranée, présentant l’histoire de la Poudrerie au travers de documents d’archives, a été diffusé.

Puis, à la lumière du travail de recherche conduit par ID Méditerranée et ses partenaires scientifiques depuis plusieurs années, une présentation de l’histoire, des bâtiments et des outillages de la zone des moulins à poudre noire à différentes époques a été proposée aux jeunes. Ceux-ci ont posé de nombreuses questions sur le fonctionnement des installations dont seulement quelques traces sont encore visibles aujourd’hui et qu’ils contribuent directement à mettre en valeur par leur travail sur le chantier.

La présentation du film documentaire "Histoire(s) de la Poudrerie"

La présentation du film documentaire « Histoire(s) de la Poudrerie »

Au-delà des apports directs pour la conservation du site, ces chantiers, accessibles à tous, quels que soient le profil et la formation, représentent une belle opportunité pour des jeunes (et des moins jeunes !) de s’impliquer concrètement pour la valorisation d’un patrimoine qui appartient à tous.

Temps d'échange avec les jeunes, à partir des images de l'exposition permanente du SIANPOU dans la Grande Halle

Temps d’échange avec les jeunes, à partir des images de l’exposition permanente du SIANPOU dans la Grande Halle

Pour toute information sur l’action de l’APARE et les prochains chantiers (à la Poudrerie et en Méditerranée) : http://www.apare-gec.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s