Sculptures industrielles : les entreprises industrielles locales au service de la création artistique

Diaporama

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un projet collaboratif

Lancé officiellement à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine 2014, le programme « Sculptures Industrielles » est un projet collaboratif de création artistique mis en œuvre par ID Méditerranée, et associant l’espace d’art et galerie Look&Listen et l’A.E.S.C (Association des Entreprises de Saint-Chamas).

L’idée majeure guidant ce projet est la création de sculptures, réalisées à partir de chutes et de déchets propres mis à disposition par les partenaires industriels d’ID Méditerranée. Ce travail de création artistique associe les chefs d’entreprise, leurs salariés, les bénévoles d’ID Méditerranée et d’autres entreprises partenaires, guidés par les artistes de la galerie, Yifat Gat et Lydia Rump.

Atelier #2 : Yifat GAT donne des indications lors des premières séances à l'espace d'art Look&Listen

Atelier #2 : Yifat GAT donne des indications lors des premières séances à l’espace d’art Look&Listen

De grands objectifs rythment le programme « Sculptures Industrielles ». Il s’agit tout d’abord de sensibiliser les publics à la protection de l’environnement, par la récupération et la réutilisation de matériaux de production, qui ont l’occasion de vivre ici une « seconde vie ».

C’est aussi un moyen d’impliquer les acteurs économiques locaux dans la connaissance et la valorisation du patrimoine local, au travers de l’ancienne Poudrerie.

Le programme est également rythmé par le développement d’une émulation entre les acteurs économiques locaux, autour d’un projet patrimonial commun, afin de favoriser de nouvelles relations d’échange et de coopération, et ainsi développer cette interconnexion entre les acteurs locaux, recherchée à la fois par ID Méditerranée et l’A.E.S.C.

Enfin, cela permet également de renforcer les liens entre les salariés et les chefs d’entreprises participant aux ateliers, autour d’un projet commun extérieur au monde de l’entreprise.

Processus créatif et ateliers interdisciplinaires

Autour des partenaires soutenant activement le projet (Deshons Hydraulique, Marius Bernard, SAMT, Mariton et VDIP), s’est développé un réseau d’entreprises ayant contribué au travail de l’association en intégrant le projet « Sculptures Industrielles », telles que La Toile d’Art, IPSOS Electric, Drones Provence Services et CT2M. Il faut également noter le travail de l’association de photographes amateurs Flash’TIC, située à Istres, qui a réussi à immortaliser avec talent les différentes étapes du projet.

Atelier #3 : Benoît CHUDIK (VDIP), très affairé, sous l’œil vigilant de Lydia RUMP

Atelier #3 : Benoît CHUDIK (VDIP), très affairé, sous l’œil vigilant de Lydia RUMP

L’ensemble du programme « Sculptures Industrielles » s’est déroulé sur six séances, réparties entre le mois de janvier et le mois de juin 2015, et animées par Yifat Gat et Lydia Rump.

Les premières séances, axées autour de la réflexion artistique, se sont déroulées à la galerie Look&Listen, et ont été l’occasion pour les participants de réaliser des œuvres éphémères, centrées autour de l’idée de réseaux. Les séances suivantes, consacrées à la fabrication des sculptures finales, ont eu lieu sur le site de l’entreprise Deshons Hydraulique, qui a exceptionnellement mis à disposition son personnel et ses locaux, plus adaptés compte tenu de la taille des œuvres et des techniques utilisées (soudure, pressage, poinçonnage).

Le dernier atelier du projet a eu lieu le vendredi 26 juin après-midi, et a été l’occasion de réunir la quasi-totalité des représentants des entreprises participant au projet. Lors de cette séance, les sculptures ont pu être terminées, l’ensemble final n’étant pas sans rappeler le travail bien connu de la plasticienne Louise Bourgeois, avec des formes évoquant tantôt des arbres, tantôt des araignées. Pour cela, l’équipe d’artistes en herbe a pu compter sur le savoir-faire de Christian CAZY, salarié de Deshons Hydraulique, qui a utilisé les machines mises à disposition par l’entreprise, afin de façonner, plier, et poinçonner les matériaux de base, et ensuite souder les sculptures.

Atelier #6 : Pliage des matériaux Marius Bernard

Atelier #6 : Pliage des matériaux Marius Bernard

Où et quand découvrir ces sculptures ?

Maintenant terminé, les productions finales seront dévoilées à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine 2015, qui auront lieu le 19 et 20 septembre prochains. Les œuvres seront exposées dans la petite cour des bâtiments de la Poudrerie de Saint-Chamas, juste à côté de la microcentrale.

Une exposition sera également présentée afin de retracer l’ensemble du processus créatif de ces six mois de travail, notamment avec les photographies réalisées par l’association de photographes, Flash’TIC.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s